Arrêter de fumer sans volonté
 
Voici, de mémoire, dans l'ordre d'apparition, les événements agréables quand on arrête de fumer. Chaque changement peut être apprécié différement par chacun, donc prenez ce témoignage comme purement personnel.
 
 
 
 
 
 

1. On sent les fumeurs

Après 24 ou 48 h à peine, premier effet : l'odorat devient beaucoup plus fin — on a l'impression que la fumée des cigarettes passivait notre odorat. Et ce qu'on sent de nouveau en premier ce sont les fumeurs, par exemple quand on croise quelqu'un qui a fumé depuis moins d'1 h ou 2, on le détecte.
 

2. Notre odeur naturelle revient

Très vite ensuite, c'est notre petit ami / notre petite amie, notre conjoint, qui est gagnant : il ou elle retrouve notre odeur personnelle quand par exemple on s'embrasse. Et la mauvaise haleine du matin, sachez que très souvent c'est un problème de gorge de fumeur : quand on arrête de fumer son haleine du matin n'a la plupart du temps rien de désagréable.
 

3. Le souffle revient

Il faut environ 1 ou 2 semaines pour retrouver un nouveau souffle. On laisse les ascenseurs aux autres, on est heureux de monter 2 à 2 les escaliers sur plusieurs étages. Même si on n'est pas et qu'on n'a jamais été un sportif, on réalise que le souffle et les performances d'un adulte non-fumeur sont infiniment plus développées que les performances du pauvre fumeur ! Pour un peu on se mettrait presque au sport (mais ce n'est pas obligé).
 

4. Les petits soucis de santé respiratoires disparaissent

Si vous fumez, vous avez certainement à endurer plusieurs fois dans l'année un problème d'angine, ou de rhume, ou de bronchite, qui n'en finit pas, qui parfois même vous fait souffrir. Vous vous en doutiez : ce sont des problèmes de fumeur. Heureusement, en général, votre appareil respiratoire n'est pas trop rancunier, il va retrouver un état normal.
Vous le savez, nous le savons tous, nous fumeurs sommes tous des cibles surexposées au risque du cancer du poumon. Mais en attendant qu'il nous tombe dessus, nous aurons passé un bon moment avec moins de problèmes respiratoires qu'avant.
 

5. Et tout ce que vous savez déjà

Vous avez en tête mille autre choses qui attendent que vous arrêtiez de fumer pour s'arranger, et grâce auxquelles la fin de la cigarette sera pour vous une raison de réjouissances multiples. Alors, profitez-en bien !